5 mai : saint Pie V

dans TradiNews

Sanctorum, édition originale du XIXème siècle : Michel Ghislieri naquit à Bosco, petite ville du Milanais, d’une famille illustre tombée dans la médiocrité. Entré jeune dans l’ordre de Saint-Dominique, il s’y distingua par sa régularité, sa piété, son application à l’étude.


Le pape Paul IV, instruit de son mérite, lui donna l’évêché de Sutri en 1556, le créa cardinal en 1157, et le préposa à la garde de l’intégrité de la foi dans le Milanais et la Lombardie.

Pie IV le transféra à l’évêché de Mondovi. après la mort de ce pontife, en 1566, Ghislieri le remplaça sur le siège de saint Pierre et prit le nom de Pie V. Jamais pape ne déploya un plus grand zèle pour les intérêts de la chrétienté. Il envoya des secours d’hommes et d’argent au roi de France Charles IX, pour l’aider à réprimer l’insurrection des calvinistes. Il secourut de la même manière l’île de Malte assiégée par les Turcs. Lorsque ceux-ci se furent emparés de l’île de Chypre, Pie V fit appel à tous les princes chrétiens pour arrêter l’invasion qui menaçait l’Europe. Philippe II, roi d’Espagne, contribua à cet armement par moitié ; Venise, pour un tiers , le Pape, pour un sixième ; plusieurs autres Etats y participèrent aussi. Ce fut la première fois qu’on vit l’étendard des deux clefs déployé contre le croissant. Les armées navales se rencontrèrent le 7 octobre 1571, dans le golfe de Lépante : les Turcs furent complètement battus par la flotte chrétienne. Ils perdirent deux cents galères, vingt-cinq mille morts et dix mille prisonniers. Quinze mille chrétiens enchaînés sur les navires turcs recouvrèrent la liberté. La victoire de Lépante anéantit la puissance navale des musulmans, et mit fin à leurs envahissements. On raconte que Pie V apprit surnaturellement cette bataille, livrée précisément à l’heure où il adressait au Ciel de ferventes prières pour le succès des armées chrétiennes. Pour en perpétuer le souvenir, il institua une fête annuelle en l’honneur de la sainte Vierge, sous le titre de Sainte Marie de la Victoire. Deux ans après, Grégoire XIII changea ce titre en celui de Notre-Dame du Rosaire.

Pie V, par ses envoyés ou par ses lettres, s’opposa aux progrès de l’hérésie, qui, partout où elle s’introduisait, troublait autant la Société et l’Etat que l’Eglise. Il écrivit plusieurs fois à l’infortunée Marie Stuart, pour la consoler des indignes persécutions de la cruelle Elisabeth. Il entreprit fermement de réaliser les réformes décidées par le concile de Trente. Toutes les vertus des saints brillèrent en lui du plus vif éclat. Dans les souffrances horribles de sa dernière maladie, il jetait les yeux sur le crucifix et s’écriait : “Seigneur, augmentez la douleur, mais augmentez aussi la patience.” Il mourut à 68 ans, le 1er mai 1572. Il fut canonisé par Clément XI, en 1712.

Derniers articles TradiNews

10 juin : saint Landry

Évêque de Paris et fondateur de l’Hôtel-Dieu. Avant son élection épiscopale, il
Haut De Page

Le magazine Nous Sommes Partout a besoin de votre soutien afin de poursuivre son développement, de financer son hébergement, ses sources de documentation et explorer de nouvelles pistes de diffusion.

Vous pouvez nous faire un don en ligne.
ou
Adhérer à l'association des Amis de NSP.

Soutien par virement.
Les Amis de Nous Sommes Partout
IBAN : FR76 1350 7001 6231 1213 906
BIC : CCBPFRPPLIL

Nous comptons sur vous.