Art contemporain: Les FRAC bientôt utilisées comme mosquées?

dans Tour d'horizon

Plus aucun public dans les FRAC … Trop dans les mosquées…n’y aurait-il pas moyen de s’arranger?


Rédaction NSP
Nicole Esterolle

Voici une proposition de Tarik Ramadan faite à Roselyne Bachelot, laquelle  est donc , en concertation avec Jack Lang et Claude Mollard, en train d’en caresser mollement le principe et  la faisabilité… Pas évident en effet la réalisation de ce truc amalgamant qui risque de déclencher furieuses polémiques,  sarcasmes d’Eric Zemmour, gloussements  d’Elisabeth Levy et hurlements de toute la fachosphère anticontemporaine réunie.
Et pourtant : elle n’est  pas si idiote que ça cette idée, après tout…
– Quand on voit la désaffection des FRACs, ces lieux de culte d’une religion  duchampiste qui n’a plus d’adeptes, on pourrait très bien un jour par semaine par exemple les réserver à la célébration de l’Islam éclairé…Les FRACS  servent déjà bien à des séminaires d’entreprises, à des défilés de mode, à toutes sortes de performances magico-intellectuelles rituelles à la spiritualité bidulaire et douteuse.
– Quand on voit déjà des églises servir à la célébration alternée des cultes de plusieurs religions différentes, dans un élan d’oeucuménisme et de  polyvalence spirituelle exemplaires.
– Quand on voit toutes ces prières de rue sous la pluie, cela pourrait abriter les fidèles et désengorger un peu les mosquées.- Quand cela pourrait affirmer clairement la confraternité génétique naturelle entre le duchampo-gauchisme et l’islamo-gauchisme, entre le critique d’art conférencier et l’imam prédicateur, entre le culturel et le cultuel.
– Quand les orifices béant vers le ciel de la cathédrale-FRAC d’Orléans par exemple (image jointe)  pourraient très bien faire fonction de minarets pour la diffusion atmosphérique du  chant du muezzin , des mélopées de Yoko Ono ou des vapeurs cérébro-instestinales de Claude Lévèque.

Derniers articles Tour d'horizon

Haut De Page