Bal tragique au Front National par Sophie Montel

dans Arts & Lettres & Chansons
Marine Le Pen est une championne de la défaite insouciante. C’est bien connu dans le milieu. Pour autant, y a-t-il des sources qui en font état noir sur blanc? Des témoignages formels? Eh bien, oui. Notamment un. Celui de Sophie Montel qui a publié l’an dernier un livre de règlement de comptes contre le FN, Bal Tragique au Front National, dont elle a été membre pendant 30 ans et où elle a mangé à la gamelle pendant presque aussi longtemps.


Rédaction NSP
André du Pole

Dans l’ouvrage disponible gratuitement en PDF,  Montel dévoile un certain nombre de coulisses du FN/RN. C’est intéressant à lire en général pour comprendre en quoi consiste le business de la politique, car il s’agit bien d’un business au sens le plus péjoratif du terme, le train-train technico-mesquin d’un parti, et ça ne manque pas de détails croustillants notamment sur les moeurs frontistes. Sophie Montel nous certifie, et je veux bien la croire, que Marine est une fan des piscines de champagne et de rosé. Elle a aussi ses habitudes, pour ne pas dire son rond de serviette, dans des discothèques parisiennes très coûteuses. La villa de Montretout serait, d’après elle,  un lieu complètement dégénéré à cause des fêtes/orgies, du manque d’entretien, et probablement d’un certain esprit “éclatons-nous/profitons au max avant l’apocalypse”.
Marine s’est quand même mise à la page en passant du tabac au vapotage. Quelques points importants glanés du livre de Montel : “Les chefs des mouvements donnent le “la”. Quand il y a un chef, et plus encore, primo, un chef avec une cour autour de lui, secundo,  des membres paumés/en manque d’identité, un phénomène d’imitation du chef se met en place. C’était vrai chez Soral, c’est vrai aussi au FN/RN. Le goût de Marine pour l’alcool et la fête s’est transmis à beaucoup de cadres FN/RN.
Montel elle-même imite beaucoup plus Marine qu’elle ne le reconnaît explicitement. Marine se teint en blonde, Montel se teint en blonde. Marine est autoritaire et cassante en interne, Montel fait pareil (mais quand c’est elle c’est toujours pour de bonnes raisons, mdr). Marine joue la madone des invertis, Montel aussi, au point d’avoir des assistants parlementaires de la jaquette et d’être la bestah de Philippot.
Marine abuse de l’alcool, Montel NE BOIT PAS et nous éclabousse de sa supériorité morale de non-buveuse d’alcool, mais abuse au moins autant des gâteaux et des glaces au chocolat (multiples références aux sucreries dans le livre, par ex : “j’ai raté quelques minutes du débat Marine/Macron pour aller chercher une glace au chocolat à la cave”, Marine a un style grossier, Montel aussi (autant IRL qu’avec tous les gros mots qui parsèment le livre), etc. Toujours d’après l’auteur, le FN/RN n’a jamais voulu prendre le pouvoir.
Jacques Bompard en parlait déjà dans “Le Pen contre le FN”où il explique que JMLP a fait du parti sa PME et que le FN/RN n’existe que pour obstruer et exploiter sa part de marché politique. Toujours d’après Bompard, ce serait de l’opposition contrôlée et Le Pen n’aurait jamais voulu du pouvoir sur la France, seulement sur l’argent et le statut conférés par la part de marché électoral qui nourrit le FN/RN. Seulement, les Le Pen ne sont pas les seuls que ça arrange.
Tout le sommet de la pyramide FN/RN mange à cette gamelle. Bompard affirme que JMLP arnaquait déjà ses militants. Et autant il y a des clans, avec de sacrées rancunes entre eux, autant ils sont tous d’accord pour tenir la pièce de théâtre et continuer à faire plus ou moins partie de la bourgeoisie d’État, où ils sont à la fois socialement réprouvés et financièrement bouffeurs d’argent public.  L’amateurisme du RN est total.
À tel point que Montel explique avoir eu peur que le parti réussisse trop. “Si on était élus au pouvoir on tiendrait 6 mois et on devrait démissionner sous les rires des autres.” Tout le monde se déteste au FN/RN nous dit-elle. Il y a le clan machin, le clan truc, machin n’aime pas bidule, le bureau politique passe son temps à mal parler des candidats ou têtes de listes potentiels… si vous aimez les poubelles, jetez un oeil au bouquin, vous serez largement servi. La loi est faite pour être transgressée et pour donner aux banquiers cosmopolites/à l’État profond le moyen d’exercer un pouvoir totalitaire. Vous souvenez-vous de l’affaire des assistants parlementaires fictifs du Front au Parlement Européen (2017)? Martin Schultz, président socialiste et donc antifa du PE, avait lancé une grande attaque juridique et médiatique contre le FN/RBM peu avant les élections. Motif, le FN abuserait des fonds du Parlement Européen, ferait travailler ses assistants pour le parti avec cet argent en toute illégalité, etc.
Marine a évoqué une attaque politique, à raison. Sophie Montel essaye d’incriminer Marine et le “système FN” car c’est avec eux qu’elle règle ses comptes, mais elle reconnaît elle-même qu’il y a un double standard et qu’elle a épinglé des députés européens du MoDem et de Mélenchon à faire exactement pareil. Sauf qu’eux n’ont jamais été ciblés par l’État profond et ont pu magouiller, comme tout le monde dans ce système, discrètement… Tout le monde dans ce système truande, mais c’est toléré. Enfin, jusqu’à ce que l’État profond décide d’en faire une arme contre vous. Et là, vous pourrez évidemment vous émouvoir du double standard, les truanderies des autres sont tolérées et vous on vous persécute, mais personne ne vous témoignera de sympathie. Soit dit en passant, le parlementarisme entier est une escroquerie. La représentativité engraisse une caste de parasites doués pour voler un maximum d’argent public et dont les votes vont systématiquement contre les intérêts des “représentés”. D’après Montel, le souverainisme est un grigri de bourgeois. Qui est souverainiste en France ? Des gens qui ne veulent pas prendre le parti de la race blanche.
Tantôt des cucks compromis, qui ont des potes allogènes, qui sont trop fainéants ou dépendants pour remettre en cause l’antiblanchisme officiel, tantôt des bourgeois d’État qui ont vu l’UE rogner leurs privilèges et pour qui la souveraineté de la France est synonyme de maintien de leur caste. On a droit à du “ouin ouin, l’UE rogne sur la souveraineté de l’Assemblée, on n’est plus qu’une chambre d’enregistrement…” mais qui, on ?
Pour les gens normaux, pour les prolétarisés, les incellisés, les gilets jaunes, peu importe que l’immigration/délocalisation/impôts/etc. soient décidés par l’Assemblée dite nationale, par le PE ou par des bureaucrates non élus. Pour le peuple,  ça ne change rien absolument rien. Pour Sophie Montel, par contre, oui. Parce qu’elle fait partie d’une petite bourgeoisie qui végète dans ses notabilités, dans une caste de subventionnés, de petits élus, d’associatifs véreux, de petits poissons trop nourris qui se sentent mal à l’aise dans le grand aquarium européen. C’est pour ça que vous avez des Asselineau, des Philippot (énarque et LGBT) et autres qui vous parlent de la France avec des trémolos dans la voix. Qu’est-ce qu’ils y tiennent, à leur notabilité française, à leur micro pouvoir d’influence, à leur insertion dans ce système véreux et au “capital culturel” du truc. Les profs électeurs de Mélenchon suivent exactement la même logique.
On retrouvera une méritocratie quand toutes les castes véreuses auront été liquidées. Je trouve même plus honorable de gagner de l’argent sur le grand remplacement (à défaut de pouvoir l’empêcher) que de défendre un souverainisme de petits bourgeois médiocres. Eux-mêmes ne s’opposent pas au grand remplacement de toute façon, ils flippent juste à l’idée de perdre leur statut, leurs repères et leur place à la gamelle publique, tout comme les profs marxistes. L’estrem drouate institutionnelle est dans une position totalement incohérente. D’un côté le FN/RN est censé résister aux changements qui tuent les Français. De l’autre côté, il est aussi censé les valider, voire les valoriser, autant par obligation légale (les lois anti-liberté d’expression) que par calcul électoral. Le FN/RN va donc défendre les immigrés, mais attention, seulement ceux qui ont déjà eu leur bout de papier légalisant, ça fait une très grande différence hein, va défendre le féminisme et la république, Mayotte … Cette fameuse droite qui ne fait que suivre la gauche avec quelques années de retard. Pathétique et inutile. Au mieux ça ne fait que gagner du temps à quelques bourges et parasites, qui arrivent à rester tolérés en brandissant les oripeaux de la normalité d’hier. Ça ne sert d’ailleurs qu’à ça. À entendre Sophie Montel, les gens au RN/FN sont tous des incapables, des “aventuriers”, des idiots, des beaufs, ça “éructe”,
Montel ne se prive pas de reprendre les éléments de langage journalistiques ou antifa contre ses propres collègues après des décennies ensemble ( … )Soit dit en passant, toute à son règlement de comptes et à la maximisation de son pouvoir de nuisance, Sophie Montel a balancé beaucoup d’éléments privés et plusieurs personnes ont vu leur réputation ternie, voire ont perdu leur emploi, à cause d’elle. Des gens qui ne lui avaient rien fait de spécial, mais peu importe, apparemmen t… Point positif, ce livre se lit vite. Deux soirées et je suis arrivé à la dernière page sans rien sauter. À lire si vous voulez un aperçu des coulisses de la première opposition contrôlée de France et une preuve du cancer que sont les femmes en politique. Les éternelles suiveuses du pouvoir ne devraient pas semer le chaos dans l’exercice du pouvoir.

Derniers articles Arts & Lettres & Chansons

Haut De Page