Bergoglio va-t-il signer l’arrêt de mort de la messe en latin ?

dans TradiNews

En 2007, Benoît XVI et son motu proprio Summorum Pontificum avaient choisi la liberté pour la messe en latin et la liturgie traditionnelle. Il semblerait que Bergoglio, en bon progressiste, ait décidé de détruire ce qui reste de la Tradition de l’Eglise.


Il fallait bien s’y attendre, après les différentes enquêtes diligentées par Vatican II pour sonder les fidèles sur l’utilité de la liturgie traditionnelle. Le rite de saint Pie V, grâce à Benoît XVI, demeurait une possibilité pour les fidèles demandeurs et rien n’obligeait à utiliser le Novus Ordo. Il suffisait qu’un groupe de fidèles le demande pour se le voir accordé et ce, sans autorisation de l’évêché.

Le mai dernier, François a annoncé qu’il envisageait pour bientôt la révision du motu proprio, afin de réduire l’influence des traditionnalistes, révision qui donnerait le contrôle, non plus aux fidèles demandeurs, mais à l’évêque local. Quant aux traditionalistes, ils ne dépendraient plus d’une structure particulière au sein de la congrégation pour la Doctrine de la Foi – ce qui les protégeait de facto – mais des autorités vaticanes classiques.

La version finale de cette “révision” devrait paraître prochainement. Les 100 000 fidèles traditionalistes devront-ils retourner dans les Catacombes ou se plier aux singeries du Novus Ordo? A la rédaction, nous n’avons pas peur du noir et nous connaissons quelques souterrains fort accueillants. Christus regnat !

Derniers articles TradiNews

Haut De Page

Le magazine Nous Sommes Partout a besoin de votre soutien afin de poursuivre son développement, de financer son hébergement, ses sources de documentation et explorer de nouvelles pistes de diffusion.

Vous pouvez nous faire un don en ligne.
ou
Adhérer à l'association des Amis de NSP.

Soutien par virement.
Les Amis de Nous Sommes Partout
IBAN : FR76 1350 7001 6231 1213 906
BIC : CCBPFRPPLIL

Par chèque.
Les Amis de Nous Sommes Partout
42 rue Jean-Jaurès
62100 Calais

Nous comptons sur vous.