#Blacklivesmatter : NSP s’en tamponne le coquillard !

dans Editos

Au Moyen Âge, le coquillard désignait l’anus. C’est dire si l’expression “s’en tamponner le coquillard” est assez significative du manque total d’intérêt de la rédaction pour le mouvement Blacklivesmatter.


Rédaction NSP

Que des congoïdes énervés et pour la plupart délinquants se trémoussent sur toutes les places publiques pour réclamer des droits qu’ils ont déjà nous laisse parfaitement indifférents. Que des Antifas incultes et violents les soutiennent en copiant leurs musiques primitives, leurs accoutrements barbares et leurs danses simiesques, nous nous en torchons à deux mains. Et que des blancs avilis se contorsionnent en reptations et en génuflexions auprès des descendants des habitants des cabanes en bouse séchée de la corne de l’Afrique, nous nous en battons l’oeil benoîtement.
Que l’intégralité de la presse torchonesque aux ordres de la finance se vautre dans la guimauve de la bien pensance et de l’anti racisme, nous nous en carrons l’oignon. Que tous les sites internet du monde y aille de leur petite phrase anti discriminatoire, nous en faisons nos gorges chaudes.
Et que des blondasses décervelées offrent leur langue et tout le reste  à la semelle du Grotesque de la LDNA, nous nous en foutons comme de l’an quarante.
Qu’un quelconque délinquant de banlieue s’écrase en scooter ou sous la botte policière, nous nous en tapons comme de notre première culotte. Que la famille du racisé en question hurle à la colonisation avec tous les loups de l’anti France, nous nous en gaussons à gorge déployée. Et que des pseudo stars à la solde de l’industrie des Weinstein and Co battent le pavé en conspuant le fameux privilège blanc, nous nous en bidonnons à nous faire péter la tripaille.
Car ce qui nous importe, c’est l’absolue certitude de la place de la race blanche dans le monde.
Comprenne qui pourra et rira bien qui rira le dernier car comme disait le grand Rabelais: “Nature n’endure mutations soudaines sans grande violence.”


[asp_product id=”12853″]

Derniers articles Editos

Haut De Page

Le magazine Nous Sommes Partout a besoin de votre soutien afin de poursuivre son développement, de financer son hébergement, ses sources de documentation et explorer de nouvelles pistes de diffusion.

Vous pouvez nous faire un don en ligne.
ou
Adhérer à l'association des Amis de NSP.

Soutien par virement.
Les Amis de Nous Sommes Partout
IBAN : FR76 1350 7001 6231 1213 906
BIC : CCBPFRPPLIL

Nous comptons sur vous.