Bonjour, c’est dimanche 16 mai

dans Tour d'horizon
 Bonjour c’est dimanche. Lu, vu ou entendu cette semaine (ou une autre).


Jean-Pierre Cousteau
Mon Bonjour, je le dédis aujourd’hui à une amie qui nous a quittés cette semaine. Elle l’attendait chaque dimanche, le discutait et déplorait que, au fil du temps,  je me ramollisse dangereusement dans mes opinions politiques.
Ainsi la liberté ne peut plus être utile qu’à former les fureurs d’une guerre civile. (Corneille, Cinna)
La foi dans le Progrès ne peut s’épanouir que dans une ignorance complète de l’histoire. (PAC, Pensées et Aphorismes).

Talleyrand mourant : « Je souffre comme un damné ». Louis-Philippe : « Déjà? »

Le livre que vous pouvez lire cette semaine. Pierre Schoendorffer, La 317e section.

Joli mouvement du menton

— Louis Gillet écrit le 1 août 1914 à Romain Rolland : « Il sera assez beau (…) de mourir vengé en délivrant le monde (… ) j’ai des fils ils me survivront. »
 Louis Gillet est mort, bien sagement, dans son lit, trente ans après.

Elle, il, a dit

— C’est une grande infirmité que de penser. (A. France, Jérôme Coignard dixit).
— Pourquoi est-ce une surprise de découvrir que d’autres que nous-mêmes sont capables de mentir ?  (Aice Munro)
— Prince, nous sommes entre nous et nous savons qu’en politique il n’y a pas de convictions. Seulement des circonstances. (Talleyrand au congrès de Vienne : au prince Karl August von Hardenberg de Prusse).
— Il y a deux choses importantes en politique. La première est l’argent, et je ne me rappelle pas la deuxième. (Mark Hanna, ancien sénateur américain).
— Le suprémacisme blanc, menace n°1 des EU. (Biden).

Vous ne l’avez peut-être pas lu dans vos gazettes

— Retour à la case départ. Biden a un problème avec les migrants. « Je vous accueille à Amérique ouverte » qu’il disait. En réalité pas vraiment. Devant l’invasion, Biden vire sans fanfare ni tambours à 180° et s’entend avec le Mexique, le Honduras et le Guatemala pour revenir aux accords Trump : le Mexique maintient ses 10 000 militaires, le Honduras en envoie 7000 et le Guatemala 1500 de plus pour « sécuriser »  leurs frontières …
— M. Guillermo Lasso a été élu président de l’Équateur avec 52% des suffrages. Au premier tour il en avait récolté 20%. Aucun sondage n’avait prévu sa victoire.
— « Les musulmans ont le droit d’être en colère et de tuer des millions de Français ». Ainsi à parlé Monsieur Mahathir bin Mohamad, premier ministre de Malaisie. Aucune réaction de Facebook. Pas plus pour les dizaines de milliers de messages de haine reçus par Mila. Facebook qui avait supprimé le compte de Marion Maréchal parce qu’elle soutenait Génération identitaire. Suspendu aussi celui de Jordan Bardella – mais pas les messages haineux et racistes de l’UNEF. Etc
— Le gouvernement anglais aussi veut faire la guerre à la drogue. Certaines guerres, dit- on, doivent malgré tout être faites ( pas pour tous : Franklin :  « Il n’y a jamais eu de bonne guerre ni de mauvaise paix »), même si perdues d’avance. Angleterre : le tiers des décès européens par overdose, le plus grand nombre de cocaïnomanes en Europe, usage record de kétamine, cannabis de plus en plus toxique …
— L’Indice de masse corporelle (IMC) calculé en fonction de la taille et du poids nous permet de savoir si nous sommes maigre, « normal », en surcharge pondérale ou obèse. Sauf que. Sauf qu’il n’y a pas – plus –  de « norme ». « Norme »  est un concept suranné, antidémocratique, élitiste. Les EU prévoient donc de supprimer le terme IMC  (Body mass index, BMI), injuste pour les gros, ça les rend tristes et leur donne une » image négative » d’eux-mêmes – qu’ils n’auraient pas sans cela. On remplace donc IMC par une approche dite de « poids neutre » (weight neutral) faite de conseils de bonne bouffe et d’activité physique. C’est-y pas mieux comme ça ? Lorsqu’à l’instar du BMI, l’IMC aura disparu de notre vocabulaire médical, la (mauvaise) conscience de 50% des Français-Françaises, adultes-enfants à IMC supérieur à 25 en sera soulagée et ils auront enfin appris qu’il fallait manger sainement et bouger leurs fesses.
— À ce propos, si vous ne faites pas parti de ses 167 millions de « suiveurs » vous ignorez peut-être que Khloé Kardashian est furax, va intenter un procès, car une photo d’elle en maillot de bain au popotin non retouché, non filtré, non photoshopé fait le tour des réseaux. Et c’est vraiment un gros popotin. Et ça, la Khloé, ça la rend folle. Car si les gros popotins ont rendu les sœurs Kardashian milliardaires, c’est un droit réservé aux seuls popotins kardashianesques retouchés, filtrés. photoshopés. 167 millions de tarés quand même.
— Dimanche dernier, marches écolo pour le climat. À Sète ces abrutis exhibent une statue de la vierge en ciré, travestie en Ayatollah Thunberg. D’un drôlerie irrésistible.
— Le Grand National est peut-être (sûrement) la course hippique la plus prestigieuse au monde. Remportée cette année par Rachael Blackmore, 31 ans, Femme et Irlandaise (les majuscules s’imposent !). En 182 ans d’histoire, c’est la première fois qu’une femme gagne, même si depuis 1977, 19 l’ont disputée. Quant aux chevaux, un seul des onze premiers n’était pas made in Ireland.
— Le prince Phillip, pendant son règne, a assisté en solo à 22 000 inaugurations, fêtes de charité et autres. Il a bien mérité du Ciel.

Covid

—  Ça va mal en Inde. Et comment cela pourrait-il aller bien dans un pays qui autorise le rassemblement pendant une semaine de 14 millions d’individus pour célébrer une fête religieuse (Kumbh Mela) ? Des observateurs écrivent que le nombre de cas et/ou de morts officiels pourrait être multiplié par cinq ou dix.
— Plus de 20 000 homicides criminels aux EU en 2020, record depuis 30 ans. +42% à Houston, 50% à Denver, 55% à Chicago, 45% à NY, 40% à Philadelphie etc. Conséquence du covid qu’ils disent. Vite dit. Lors de la Grande Récession, la criminalité avait baissé de 15%.
— Nos guignols es-covid maintiennent fermées les discothèques mais pas les « clubs libertins », assimilés à des salles de sport. Sans préciser quels sports, individuels ou collectifs ? à 11 ? à 15 ?

Notes personnelles

— Retour à Paris. C’est sale. Ça pue. C’est Hidalgo.
— Titre. « Les « réa » en grève dans 110 établissements ». Sauf que pas un, pas une gréviste n’a abandonné son poste (pas plus que je ne l’avais fait lors des deux « grèves » qui ont émaillé ma vie hospitalière et qui n’ont donc servi strictement à rien).
— Relecture avec délectation de Les Opinions de M. Jérôme Coignard édité en 1919 chez Calmann-Levy au « prix provisoire » de 4fr.90c. – soit O,75 €.
— Cette semaine je me suis fait un nouveau copain. Il s’appelle Éloïc Peyrache, directeur d’HEC. Faut que ça change qu’il a décrété le dirlo ! Discrimination positive pour les boursiers, les femmes, la diversité territoriale. Et que ça saute ! Halte aux mâles dominants ! Alors le groupe Egae prend en charge l’accueil des « victimes » et on instaure des cours obligatoires contre le sexisme. Egae, fondé par ma copine Caroline De Haas (« un homme sur trois est un agresseur »).
   J’attends avec jubilation la discrimination positive en médecine : enfin des médecins  et chirurgiens reçus au doctorat non en fonction de leur savoir mais parce que boursiers ou issus de la diversité, et enfin moins de femmes ! (car elles sont 7/10 en première année et personne ne proteste). Vite, nommons le sieur Peyrache directeur de la Santé.
— Le professionnalisme a tué le rugby. Le Stade Français vient d’engager un « All Black », 1m71, 103 kg. Que du muscle nature l; il n’y peut rien, il est né comme ça.
— J’apprends qu’on ne ferme pas une porte : une porte se pousse et ça ferme la pièce.
— Le nombre de psychopathes chez les délinquants (donc non responsables) sera bientôt aussi important que celui des asthmatiques chez les sportifs de compétition (quel coureur n’a pas son ordonnance certifiée de cortisone avant le départ du Tour de France ?).
— J’ai lu cette semaine deux articles, qui sont une synthèse manichéenne de la transcription de l’histoire contemporaine. Le premier avait pour titre « Une loi pour répondre aux descendants des victimes du nazisme ». OK. Mais pas un mot des victimes du bolchévisme – puisqu’il n’y en a pas eu. Le deuxième « Un Courbet réapparaît après avoir été volé  il y a 70 ans à Budapest par l’armée rouge. » L’armée rouge, que je vois pour la première fois citée comme spoliatrice d’œuvre d’art (au singulier, pas pousser !), le journaleux de service semble l’ignorer, « l’armée rouge » ne s’est pas arrêtée en Hongrie, Arno Breker et les musées berlinois, entre d’autres, en savent quelque chose. Bref, j’ai appris cette semaine qu’aucune loi n’est prévue pour « répondre aux demandes des victimes » du bolchévisme et que ces mêmes bolchéviques avaient volé un Courbet, ce qui est très laid. (Il est vrai qu’avec le Louvre, les Français ont plutôt intérêt à se muer en singes muets, sourds et aveugles).
—  Incroyable. Le parlement anglais va voter une loi interdisant aux syndicats étudiants la
« cancel culture » : interdiction d’interdire de prendre la parole ! Les woke-cancel n’ont plus qu’à s’inscrire à Sc. Po et l’UNEF.

Entrefilets sans importance

— Pékin abrite 100 milliardaires, NY seulement 99 (Hong Kong  80, Moscou 79, Londres 63).
— Talibans déjà maîtres en Afghanistan. Attentat contre une école de filles à Kaboul, plus de 50 morts. On n’ose à-peine dire : « et ce n’est qu’un début ».
                                                                                    Bon di, bon couv et bonne conti.

Derniers articles Tour d'horizon

Haut De Page

Le magazine Nous Sommes Partout a besoin de votre soutien afin de poursuivre son développement, de financer son hébergement, ses sources de documentation et explorer de nouvelles pistes de diffusion.

Vous pouvez nous faire un don en ligne.
ou
Adhérer à l'association des Amis de NSP.

Soutien par virement.
Les Amis de Nous Sommes Partout
IBAN : FR76 1350 7001 6231 1213 906
BIC : CCBPFRPPLIL

Nous comptons sur vous.