Carême : la Tradition respecte les Cendres, Vatican II les balance

dans TradiNews

À l’approche du mercredi des Cendres, arrêtons nous quelques courts instants sur l’origine et la symbolique de ce Saint jour liturgique malgré la modification apportée par le pape François… en raison de la pandémie.


Dès la fin du VIème siècle, le pape Grégoire 1er instaura dans toute l’Église romaine la cérémonie du mercredi des Cendres pour marquer l’entrée dans le temps de pénitence préparatoire à la fête de Pâques.

Le Carême lui-même fut institué pour commémorer les quarante jours de jeûne de Notre Seigneur Jésus-Christ, avant le commencement de sa vie publique. Quarante… ce chiffre récurrent dans l’Écriture Sainte, est recouvert d’une symbolique toute particulière? C’est pendant “quarante jours et quarante nuits” que Noé dut faire face au déluge. C’est la même durée que Moïse passa seul retiré sur la montagne avant de recevoir du buisson ardent les tables de la loi. L’errance du peuple élu dans le désert dura quarante ans avant de rejoindre Canaan.  N’est-ce qu’une coïncidence ? Un hasard ? Le hasard n’existe pas, nous le savons, Dieu qui est en dehors du temps a tout planifié, et particulièrement ce qui concerne notre rédemption. Dieu a choisi d’associer ce nombre de quarante à la sainte pénitence, il a jugé que c’était le temps nécessaire à nos âmes pour nous sanctifier. C’est donc en suivant les voies du Seigneur que l’Église catholique a décidé au IVème siècle d’instaurer ce jeûne de quarante jours.

La Sainte Quarantaine, comme on a coutume de l’appeler, débute avec le mercredi des Cendres, mais cela n’a pas toujours été le cas. Fut un temps où le carême était un jeûne ininterrompu de quarante jours. L’Église catholique a jugé qu’il n’était pas convenable de jeûner le dimanche. C’est pourquoi, deux siècles après l’institution du Carême, le pape Grégoire 1er décida de faire débuter le carême 46 jours avant Pâques. Il institua la cérémonie du mercredi des Cendres (en latin Dies cinerum).

« Memento, homo, quia pulvis es, et in pulverem reverteris». C’est en disant cette phrase, que le prêtre impose les cendres aux fidèles.  La phrase ne sera pas prononcée cette année par les prêtes conciliaires et les cendres seront “balancées” sur la tête des fidèles masqués, comme à Vatican II la sainte hostie est “balancée”, bien souvent par des laïcs, dans la main des fidèles et ce, en raison d’une hypothétique pandémie. Cette phrase qui fait froid au cœur, marque donc le début de ce temps de pénitence, nous rappelant que notre corps pourrira et que seule notre âme nous survivra. Cette annonce de la décomposition de notre dépouille aura un écho dans la liturgie pascale, avec l’annonce joyeuse de la résurrection des corps, mais le temps du Carême n’est pas à la joie, il est là pour nous remémorer qu’on n’entre pas au paradis si on s’attache aux choses du monde. Les cendres, confectionnées avec les rameaux de l’année précédente, sont bénies par le prêtre avec ces paroles : « O Dieu, qui ne voulez pas la mort des pécheurs, mais leur pénitence, considérez avec la plus grande bonté la fragilité de la nature humaine ; et daignez, selon votre miséricorde, bénir ces cendres que nous avons résolu de déposer sur nos têtes comme une marque d’humiliation et pour obtenir le pardon ». Nous voyons dans cette prière avec quel soin l’Église souhaite que nous fassions pénitence, pour réparer nos fautes qui ont conduit le fils de Dieu à venir mourir sur la croix, le vendredi Saint, sommet du Carême.

Alors, avec notre sainte mère l’Église, faisons en sorte de bien nous préparer avec docilité et humilité, à commémorer la résurrection de Notre Seigneur et Dieu Jésus-Christ, si nous en avons la possibilité, recevons les cendres, pour être prêt à recevoir dans quarante jours les grâces de la fête de Pâques.

Souviens toi, homme, que tu es poussière et que tu retourneras à la poussière

  • Fête du “Mi-Carême”, jeudi 11 mars 2021
  • Dimanche des Rameaux ouvrant la semaine sainte, dimanche 28 mars 2021
  • Jeudi Saint, Vendredi Saint et Samedi Saint les 1, 2 et 3 avril 2021
  • Dimanche de Pâques, dimanche 4 avril 2021
  • Lundi de Pâques férié le lundi 5 avril 2021

Derniers articles TradiNews

5 mai : saint Pie V

Sanctorum, édition originale du XIXème siècle : Michel Ghislieri naquit à Bosco, petite

4 mai : sainte Monique

Sanctorum, édition originale du XIXème siècle : née en 332, à Tagaste, Monique
Haut De Page

Le magazine Nous Sommes Partout a besoin de votre soutien afin de poursuivre son développement, de financer son hébergement, ses sources de documentation et explorer de nouvelles pistes de diffusion.

Vous pouvez nous faire un don en ligne.
ou
Adhérer à l'association des Amis de NSP.

Soutien par virement.
Les Amis de Nous Sommes Partout
IBAN : FR76 1350 7001 6231 1213 906
BIC : CCBPFRPPLIL

Nous comptons sur vous.