Carême : vendredi de la première semaine des Quatre-Temps, la patience récompensée

dans TradiNews

Dieu nous parle : Jésus dit au miraculé : “Voilà que tu as été guéri ; ne pêche plus désormais de peur qu’il ne t’arrive quelque chose de pire.” Evangile St Jean 5,14


Méditation

Admirons la patience du paralytique de l’Evangile, malade depuis trente-huit ans. La paralysie est une maladie terrible. Ne pas pouvoir se mouvoir à sa guise, être dépendant des autres, ce n’est pas une petite épreuve. Et ce qui accroît la difficulté d’une douleur, c’est sa durée. etre malade, ce n’est jamais agréable, mais l’être pendant près de quarante ans, c’est une peine encore bien plus douloureuse.

Ce qui montre la patience de cet infirme, c’est le fait qu’il revient à la piscine chaque année espérant être guéri. Il aurait pu se lasser après dix ans, après vingt ans, après trente ans. Mais non il ne perd pas espoir. Il revient après trente-huit ans d’infirmité. Sa patience révèle l’espérance qu’il garde encore au fond de son coeur d’être guéri.

Cette patience se manifeste par la réponse qu’il donne à Notre-Seigneur lorsque celui-ci lui demande s’il veut être guéri. Il aurait pu dire : “Comment pouvez-vous me demander une chose pareille? Vous voyez bien dans quel état misérable je suis! C’est évident que je veux être guéri.’

Mais il se contente simplement de dire : “Je n’ai personne avec moi pour descendre dans la piscine après que l’eau a été remuée ; dès que je veux y aller, un autre y descend avant moi.”(Jn. 5,7)

Devant tant de vertu, Notre-Seigneur use à son égard de miséricorde. Il lui dit : “Lève-toi, prends ton grabat et marche.” (Jn 5,8) Et voilà qu’à l’instant même, l’infirme se lève, prend son lit et rentre chez lui.

Seigneur Jésus, touché par un tel exemple, je viens aujourd’hui vous demander de me donner la vertu de patience et de la sainte résignation pour supporter à mon tour avec courage les épreuves de la vie. Je veux en outre prier pour tous ceux qui souffrent.

Prière

Sauvez votre serviteur, ô mon Dieu ; il se confie en vous. Prêtez l’oreille, Seigneur, à ma prière. Graduel, Ps 85, 2 et 6.

ou bien

Seigneur mon Dieu,, je vois combien la patience m’est nécessaire ; car cette vie est pleine de contradictions. Elle ne peut jamais être exempte de douleur ou de guerre, quoique je fasse pour avoir la paix.  L’Imitation de Jésus-Christ, T. III, chap.12.

Pensées

Gravons tous dans notre mémoire ces paroles de Jésus-Christ : “C’est avec beaucoup de patience que vous parviendrez à sauver votre âme.” (Lc 21,19)

Appliquez-vous à supporter patiemment les défauts et les infirmités des autres, quels qu’ils soient, parce qu’il y a aussi bien des choses en vous que les autres ont à supporter. L’Imitation de Jésus-Christ, T.1, chap.16.

Résolutions

  1. Ne pas se plaindre devant les difficultés rencontrées.
  2. Pratiquer la patience et la sainte résignation en se rappelant la prière du matin : “Adorable Jésus, je vais m’appliquer à me rendre semblable à vous : doux, humble, obéissant, patient et résigné comme vous.”
  3. Lorsque l’on a moins de courage pour affronter les contrariétés, se tourner vers Jésus et lui demander la vertu de patience.
  4. Offrir une prière pour les paralysés et autres malades, physiques ou mentaux.


Texte tiré du livre
Le Carême au jour le jour de l’Abbé Patrick Troadec

Derniers articles TradiNews

Haut De Page

Le magazine Nous Sommes Partout a besoin de votre soutien afin de poursuivre son développement, de financer son hébergement, ses sources de documentation et explorer de nouvelles pistes de diffusion.

Vous pouvez nous faire un don en ligne.
ou
Adhérer à l'association des Amis de NSP.

Soutien par virement.
Les Amis de Nous Sommes Partout
IBAN : FR76 1350 7001 6231 1213 906
BIC : CCBPFRPPLIL

Nous comptons sur vous.