Fromagères Buréneries et autres enfoirades printanières : une vraie tuerie fromagère

dans Arts & Lettres & Chansons

L’ÉCOLE DES BEAUX-ARTS DE PARIS ET LA VACHE QUI RIT- Baby bel, championne du monde du fromage en portions, mènent ensemble l’opération TIME CAPSULES


 

Nicole Esterolles

Voici un extrait du texte de présentation : (attention , c’est du lourd ! Ici l’on voit que Jean Carrelet de Loisy d’Arcelot fait encore plus fort que son prédécesseur, Nicolas Bourriaud, l’esthéticien relationnel) . Quelques réflexions concernant l’opération Time Capsules , qui suit l’intervention de Buren sur les fameuses boîtes rondes de fromage à tartiner.

« Si les capsules de temps ont envahi la culture populaire, elles offrent aussi un prisme à travers lequel considérer l’histoire de l’art. En effet, l’histoire de l’art est traversée par des suspensions temporelles volontaires. On pense par exemple à l’interdiction stipulée par l’artiste Hilma af Klint d’exposer ses tableaux abstraits pendant vingt ans après sa mort estimant que le monde n’était pas encore prêt à comprendre son travail ou encore à certaines œuvres de Marcel Duchamp (A bruit secret, 1916), d’Andy Warhol (Time Capsules, 1974-1987) ou Daniel Spoerri (Le déjeuner sous l’herbe, 1983) qui jouent du principe de soustraction au regard pour activer l’ouverture du sens, interroger notre rapport fétichiste à l’objet, ou encourager une attention « archéologique » au temps présent. »…Ben voyons Ginette !

Les enfoirés de l’art dit “contemporain”

“Leur Art, nous savons qu’ils n’y croient pas ( Bertrand Lavier a dit : “C’est lorsque j’ai compris que l’art contemporain, n’était pas de l’art que je suis devenu artiste contemporain”…On ne peut pas faire mieux comme enfoirade…)

Ils savent qu’ils n’y croient pas

Ils savent que nous savons qu’ils n’y croient pas

Nous savons qu’ils savent que nous savons qu’ils n’y croient pas

Et pourtant ils persistent à faire semblant d’y croire…”

Ce petit texte est un détournement de celui écrit par Alexandre Soljenitsyne sur les agents du soviétisme…

 Et à tourner  comme des crétins autour  des tas de pierres

                                                          Lara Almacegui – Biennale de Lyon 2017

Ils persistent donc à ne pas y croire, mais à croire en l’utilité de ce qu’ils savent au fond d’eux-mêmes, être un mensonge et une  imposture… Des « enfoirés » (pour employer le mot le plus approprié), qui ont tous ( sauf pour les plus crétins qui peuvent être sincères) des raisons personnelles de persévérer effrontément dans le mensonge et la malhonnêteté intellectuelle… Raisons multiples, complexes, confuses, enchevêtrées qui peuvent être mélange de besoin de rente de situation, de reconnaissance de classe, de quête d’identité sociale, de compensation d’une carence de fond en termes d’aptitude à la  connaissance intuitive et la compréhension de l’art, etc… (aux psycho-sociologues d’analyser ça plus tard quand ils en auront le droit ).

Derniers articles Arts & Lettres & Chansons

Haut De Page

Le magazine Nous Sommes Partout a besoin de votre soutien afin de poursuivre son développement, de financer son hébergement, ses sources de documentation et explorer de nouvelles pistes de diffusion.

Vous pouvez nous faire un don en ligne.
ou
Adhérer à l'association des Amis de NSP.

Soutien par virement.
Les Amis de Nous Sommes Partout
IBAN : FR76 1350 7001 6231 1213 906
BIC : CCBPFRPPLIL

Nous comptons sur vous.