Grande Bretagne : 60 à 70 % des victimes de la “troisième vague” sont des patients vaccinés

dans NSP Express

La Grande-Bretagne, qui est le pays européen à avoir la plus grande proportion de sa population ayant reçu un vaccin anti-Covid, se prépare malgré tout comme ses voisins à prolonger les restrictions pour faire face à une « troisième vague » a annoncé cette semaine le premier ministre Boris Johnson. Sauf que la “troisième vague” est déjà là et concerne essentiellement des patients vaccinés.


Une enquête parue dans le Telegraph  – l’équivalent outre-Manche de notre  Figaro , où il est le quotidien le plus lu – fait une révélation fracassante sur les effets réels de cette vaccination. Il est intitulé Pourquoi les modèles avertissant d’une troisième vague Covid au Royaume-Uni sont défectueux et affirme que « la plupart des données suggérant une augmentation des admissions et des décès à l’hôpital cet été sont inutilement négatives et souvent dépassées ». Le journaliste scientifique qui a signé cet article dénonce le recours à des données obsolètes, ignorant le nombre réel de citoyens britanniques étant désormais dotés d’anticorps au coronavirus – à savoir, à la date du 14 mars, près de 55% des Anglais. Cette immunité, précise-t-il, n’est pas seulement due au « succès » de la campagne vaccinale outre-Manche : elle est également due à l’immunité acquise par l’exposition au virus d’une grande part de la population.

La majeure partie des victimes de la troisième vague sont des patients vaccinés

Dans le rapport établissant la modélisation, un paragraphe bien caché – d’après l’auteur – annonce en effet que « La recrudescence des hospitalisations et des décès est dominée par ceux qui ont reçu deux doses du vaccin, représentant respectivement environ 60% et 70% de la vague. » Voilà qui est très clair : la majeure partie des décès Covid de la troisième vague concernent des patients ayant reçu leurs deux doses de vaccin.

Voilà qui devrait satisfaire les plans de l’oligarchie qui cherche à réduire la population mondiale.

Source : Telegraph

Derniers articles NSP Express

Haut De Page

Le magazine Nous Sommes Partout a besoin de votre soutien afin de poursuivre son développement, de financer son hébergement, ses sources de documentation et explorer de nouvelles pistes de diffusion.

Vous pouvez nous faire un don en ligne.
ou
Adhérer à l'association des Amis de NSP.

Soutien par virement.
Les Amis de Nous Sommes Partout
IBAN : FR76 1350 7001 6231 1213 906
BIC : CCBPFRPPLIL

Nous comptons sur vous.