« L’appel du Bataclan et du 13 novembre 2020 »

dans Résister

Mes chers compatriotes,
Il y a 5 ans, le 13 novembre 2015, je perdais ma fille assassinée dans la salle de spectacle du Bataclan par des monstres islamistes. Depuis je n’ai eu de cesse de lutter contre l’islam, que certains appellent encore islamisme, et qui tue nos concitoyens alors que les responsables politiques n’ont rien fait pour répondre aux tueurs islamiques.


Rédaction NSP
Patrick Jardin

Après Charlie Hebdo et l’hyper casher, ils  n’ont rien fait; après la décapitation d’Hervé Cornara, ils n’ont rien fait; après le Bataclan, ils n’ont rien fait; après le massacre de Nice, ils n’ont rien fait; après l’assassinat des deux policiers chez eux devant leur enfant de 4 ans, ils n’ont rien fait; après l’assassinat d’un policier sur les Champs Élysées, ils n’ont rien fait; après l’assassinat des deux jeunes filles devant la gare de Marseille, ils n’ont rien fait; après l’assassinat d’Arnaud Beltrame, ils n’ont rien fait; après la fusillade au marché de Noël à Strasbourg, ils n’ont rien fait; après la tuerie à l’arme blanche dans les locaux de la préfecture de Paris, ils n’ont rien fait; après l’assassinat d’un homme dans un parc à Villejuif, ils n’ont rien fait; après l’assassinat cet été à Romans-sur-Isère d’un père devant son fils de 12 ans, ils n’ont rien fait; après l’attaque à la machette devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, ils n’ont rien fait; après la décapitation de Samuel Paty, ils n’ont rien fait; après l’assassinat de 3 personnes dans la basilique de Nice, ILS NE FERONT RIEN. On  nous a promis l’expulsion de 231 personnes – expulsion déjà prévue de longue date – et à ma connaissance seulement 14 d’entre elles  l’ont été; on nous a promis la fermeture de certaines mosquées salafistes,  une seule à ce jour l’a été et encore pour seulement 6 mois;  on nous a promis la dissolution d’associations islamistes,  une seule l’a été à ce jour.
LA SITUATION EST GRAVE ET PAR RESPECT POUR LES VICTIMES ET LEUR FAMILLE, IL EST INDISPENSABLE DE PRENDRE IMMEDIATEMENT LES MESURES POUR FAIRE CESSER CES TUERIES. NOUS NE POUVONS PAS RESTER PASSIFS DEVANT LES 239 MORTS DEPUIS JANVIER 2015.
Les attentats continuent et même s’accélèrent : nous sommes en train de passer, avec ce « jihad individuel », de 1 attentat par semaine à 1 attentat par jour. Le gouvernement reste dans une posture de déni face à la guerre qui nous est faite et c’est INTOLERABLE. La justice semble nous avoir trahis, elle semble s’être donnée à nos ennemis. Et les forces de police, de gendarmerie sont laissées sans direction, sans ordres efficaces, offertes en pâture aux barbares alors qu’il paraît indispensable d’appuyer la mobilisation des forces de l’ordre et de l’armée contre l’envahisseur, sur celle de tout un peuple.
Constatant la carence, constante, persistante, coupable et criminelle de ceux qui ont la charge de la défense et de l’avenir de notre peuple, je vous lance cet appel, mes chers compatriotes, mes frères, pour dire non, avec moi, aux assassins et aux barbares.
J’en appelle à vous, mes compatriotes, hommes et femmes de cœur, de bonne volonté, d’honneur, de courage comme lors de notre lutte contre le concert abject de Médine au Bataclan.
Je vous invite d’exiger avec moi, la mise en place de plusieurs mesures de bon sens immédiates :

  • la reprise en main des Français volontaires pour assurer la sécurité de nos femmes, de nos enfants, de nos aînés et de nos lieux de cultes par la création d’un Comité de Garde Nationale sous l’autorité et en parfaite symbiose avec nos services de police et de gendarmerie, après avoir constaté qu’en ce domaine l’État est incapable de nous apporter la sécurité qu’il doit à chaque Français. L’État, à qui le peuple Français a transféré le monopole de violence légitime pour assurer sa sécurité a rompu unilatéralement ce contrat, a trahi la constitution qui le liait au peuple en l’abandonnant sans défense à la violence et à la barbarie. Dans ce cas le peuple est parfaitement légitime pour recouvrer par lui-même sa sécurité, première condition sine qua non de toutes les libertés.
  • La fermeture de nos frontières aux envahisseurs qui ne fuient pas leur pays en guerre mais viennent chasser sur notre sol toutes les aides sociales qui ne devraient être réservées qu’aux seuls Français.
  • La proclamation de l’état d’urgence afin que nos forces de l’ordre puissent sans justificatif procéder à des perquisitions, ce qui avait permis en 2015 à la récupération de plusieurs centaines d’armes.
  • Le rappel des réservistes, ce qui nous permettra de confiner et de désarmer les banlieues.
  • L’organisation d’un référendum tendant au rétablissement de la peine de mort pour les terroristes, ceux qui agressent les forces de l’ordre -militaires, policiers, gendarmes, policiers municipaux, le personnel enseignants, les soignants, les pompiers, en un mot ceux qui s’attaquent à tous nos concitoyens de la « première ligne ».
  • L’abrogation des lois favorables à nos ennemis, et hostiles aux défenseurs de la France.
  • La suppression de la double nationalité. Ceux qui en bénéficient devront choisir obligatoirement leur nationalité et s’ils ne choisissent pas la nationalité française, expulsion immédiate et l’expulsion immédiate de tous les islamistes radicaux et de façon plus générale ceux qui préfèrent la charia aux lois de la France.
  • La fermeture immédiate de toutes les mosquées salafistes et obligation pour les autres d’effectuer leurs prêches en français.
  • Exiger de l’Union Européenne que la France en matière de lutte contre l’immigration puisse retrouver sa complète autonomie.
  • J’en appelle en outre à la constitution d’un Comité de salut public républicain, rassemblant tous les responsables français de toutes tendances politiques afin de matérialiser une union nationale, comme lors de la formidable marche dans Paris suite au massacre de Charlie Hebdo pour faire face à la colonisation de notre patrie.
  • Je demande la constitution d’une commission parlementaire pour juger si le Coran et l’islam  sont compatibles avec les valeurs de la France, en attendant je demande un moratoire d’un an sur la visibilité de l’islam sur le territoire Français au nom du principe de précaution justifiant le confinement.
    Dans nos métropoles, nos villes, nos villages, ici, mais aussi outre-mer, l’heure du réveil a sonné. Français patriotes, amoureux de la France, levons-nous, comme nos glorieux aïeux ont su le faire, même dans des situations plus graves que celle que nous connaissons aujourd’hui. Soyons dignes de notre glorieuse histoire, de nos ancêtres de Poitiers, de Bouvines, de Valmy, de Bir-Hakeim. Soyons la continuation de leur bravoure, de leurs efforts, de leurs sacrifices, reprenons en main le destin de notre Patrie.


Rendez-vous sur le site de Patrick Jardin pour signer l’appel du Bataclan.