Le bonheur des élus, selon Mgr Lefebvre

dans TradiNews

 Si l’on veut se faire une idée de ce que les élus peuvent voir et comprendre dans le Ciel, de ce que peut être leur joie et le ravissement dans lequel ils se trouvent, il me semble que nous devons aussi nous appuyer sur l’Évangile.


Rappelez-vous l’épisode de la transfiguration de Notre-Seigneur. Les Apôtres sont comme projetés à terre par la splendeur que Notre-Seigneur découvre à leurs yeux, splendeur plus belle que le soleil, disent-ils. Notre-Seigneur a voulu, avant sa passion, avant l’épreuve que les Apôtres allaient subir, leur montrer ce qu’il était en réalité. En effet, Notre-Seigneur aurait dû avoir cette splendeur et cette lumière d’une manière habituelle, étant donné qu’il avait la vision béatifique, qu’il était dans le Ciel et même qu’il est le Ciel.
Nous savons également que par sa splendeur, par sa lumière, Notre-Seigneur ressuscitant a projeté à terre les gardes, éblouis et stupéfaits par cette lumière qui sortait de son tombeau (d’après Mt 28, 4). Ainsi, nous pouvons penser que tout est lumière là-haut, tout est grandeur, tout est splendeur. La vision béatifique, c’est quelque chose dont nous n’avons aucune idée, mais qui est infiniment supérieur à tout ce que nous pouvons imaginer. Le bon Dieu nous prend en lui en quelque sorte. La Trinité Sainte nous met dans sa famille pour voir le spectacle de la charité de Dieu et en jouir à l’intérieur même de la Trinité.
Lisez dans l’Apocalypse la définition du Ciel par saint Jean : « Je n’ai pas trouvé de temple [dans le Ciel], car le Dieu tout-puissant en est le temple. » (Ap 21, 22) Dieu lui-même est le bonheur des élus, c’est en Dieu lui-même que résident les élus. Si donc Jésus-Christ est Dieu, c’est en lui que nous résiderons dans l’éternité. Car, étant Dieu, il est notre fin, notre paradis.
Ce n’est pas une image ou une idée de Dieu que verront nos intelligences mais Dieu lui-même, sans intermédiaire. Dieu, suprêmement intelligible, deviendra lui-même l’objet immédiat, la forme de nos intelligences. Nous le connaîtrons donc en vérité tel qu’il est. C’est pourquoi il est impossible ici-bas de nous imaginer ce que peut être cette vision, qui embrasera nos âmes d’un amour indéfectible pour Jésus et la Trinité Sainte. (…)
Ce que nous verrons en Dieu dépassera en beauté, en bonté, en splendeur, tout ce que nous pouvons imaginer. Nous admirerons l’Église triomphante et surtout Notre-Seigneur avec tous ses privilèges royaux et divins, Marie Reine du Ciel ornée de tous ses dons, les myriades d’archanges et d’anges, et tous les élus avec leur diversité de gloire mesurée selon leur degré de charité. Dieu sera vraiment tout en tous, honoré et adoré comme il se doit, sans discordance (1 Co 15, 28). À la lumière de l’être infini de la Trinité Sainte, de ses perfections, nos âmes seront transportées dans l’action de grâces, pour tout ce que Dieu a daigné subir pour notre salut et nous serons confondus par la miséricorde que Dieu a exercée à notre égard.
La tradition nous enseigne que les vierges, les martyrs, et les docteurs auront des auréoles particulières qui augmenteront leur gloire.
Ce qui fera notre bonheur au Ciel, ce qui fait déjà la joie des élus, c’est de contempler la divinité de Notre Seigneur Jésus-Christ (Somme théologique, I-II, q.3, a.4.), et même de le voir dans sa réalité humaine.
Ainsi donc le Ciel est tellement beau, tellement splendide, tellement émouvant qu’il nous ravira et que nous serons transportés de joie en approchant de celui qui est notre Dieu. Approcher de lui, c’est approcher de la lumière, de la charité, de l’amour. Les âmes qui sont en sa présence sont en dehors du temps. Il est bien difficile pour nous de concevoir ces choses, mais pourtant c’est la réalité. Tout ce que nous pouvons savoir du Ciel nous fait espérer qu’un jour, nous irons rejoindre ceux qui s’y trouvent et qui jouissent d’un bonheur éternel.

Derniers articles TradiNews

10 juin : saint Landry

Évêque de Paris et fondateur de l’Hôtel-Dieu. Avant son élection épiscopale, il
Haut De Page

Le magazine Nous Sommes Partout a besoin de votre soutien afin de poursuivre son développement, de financer son hébergement, ses sources de documentation et explorer de nouvelles pistes de diffusion.

Vous pouvez nous faire un don en ligne.
ou
Adhérer à l'association des Amis de NSP.

Soutien par virement.
Les Amis de Nous Sommes Partout
IBAN : FR76 1350 7001 6231 1213 906
BIC : CCBPFRPPLIL

Nous comptons sur vous.