Le parti des Paillassons, premier parti de France

dans Editos/Résister

Le farfadet de l’Elysée, toujours plus boudiné dans son petit costume étriqué, peut parader. Il gouverne un peuple de paillassons. Jusqu’à quand, Français, allez-vous vous laisser marcher dessus?


Bon, les Gueux ? Tout va bien ? 200 balles de masques inutiles par mois ? À la maison à 18 heures après vous être entassés dans les transports en commun, avec vos masques du boulot pour éviter l’amende ? Et puis le soir, vous mangez  de la merde de fast-food qu’on vous vend au prix de l’or en barre. Vous êtes stressés en écoutant TV Propagande avec les gosses. Le Virus est Là, la télé l’a dit! Et si la télé l’a dit, c’est que c’est vrai! Bon si vous étiez un peu curieux, vous éplucheriez les nécrologies des journaux subventionnés par la République, vous regarderiez les files d’attente devant les cimetières, les maisons mortuaires et vous verriez… qu’il n’y a rien à voir…

En attendant, le gouvernement vous marche dessus, les clandestins s’essuient les pieds sur votre tête, vous êtes plus crottés qu’un paillasson d’étable, mais vous êtes bien plats, bien étalés, bien obéissants, bien soumis.

Ouvrez les Yeux, les gueux

La vraie  pandémie, c’est celle qui vous réduit en paillassons, tout juste bons à regarder Netflix et à boire à grands traits la bien pensante guimauve télévisuelle en tremblant de peur. Le grand mensonge vous bouffe un peu plus chaque jour le QI. Le Q quoi ? Le Q qui fait penser, le truc qui pourrait vous servir de cerveau si vous n’étiez pas devenus des paillassons. Ah c’est dur de penser, en dictature républicaine. La Gueuse est là pour vous détruire, pour vous rendre esclaves, surtout si vous êtes de souche. La République, c’est la trique, le Knout, l’humiliation pour le blanc, l’open bar pour le Xénos. La Ripoublique c’est la pute à abattre. La Gueuse dominante qui sait tout de même qu’elle porte en elle les gènes de sa perte.

Donc …

Ni Confinement,

Ni Couvre-feu,

Ni Vaccin,

Ni République.

La Rupture. La Fracture. La Sécession.

Ils vont être très mal, les laquais de la Gueuse, si les paillassons se relèvent. Et ne dites pas que ce n’est pas possible. Il existe des centaines de façons de résister individuellement. Tout acte de résistance, aussi minime soit-il, est bon à prendre.

Ne portez plus vos masques dans la rue. Trichez en les laissant sous le menton et ne les remontez que face à la maréchaussée. Faites la même chose dans les magasins, ne les portez que pour entrer et sortir, sinon bas les masques. Sortez quand vous voulez, faites de fausses attestations de visite à personne vulnérable, de course urgente, de visite chez le médecin. Faites des fêtes, allez à la plage, sur le bord des rivières, dans les bois, déguisez-vous, chantez, riez, moquez-vous de ceux qui sont encore des paillassons.

Nous sommes jeunes ou vieux et nous  conchions les ordres, la peur, la pseudo-pandémie. Nous conchions la république et ses mythes.

Debout, Français et bas les masques!

Derniers articles Editos

Haut De Page

Le magazine Nous Sommes Partout a besoin de votre soutien afin de poursuivre son développement, de financer son hébergement, ses sources de documentation et explorer de nouvelles pistes de diffusion.

Vous pouvez nous faire un don en ligne.
ou
Adhérer à l'association des Amis de NSP.

Soutien par virement.
Les Amis de Nous Sommes Partout
IBAN : FR76 1350 7001 6231 1213 906
BIC : CCBPFRPPLIL

Par chèque.
Les Amis de Nous Sommes Partout
42 rue Jean-Jaurès
62100 Calais

Nous comptons sur vous.