Le temps de l’Antéchrist ?

dans TradiNews
Saint Pie X, dans sa première encyclique, observant « la guerre impie qui a été soulevée et qui va se poursuivant presque partout contre Dieu », se demandait si « une telle perversion des esprits n’était pas le commencement des maux annoncés pour la fin des temps » et si « véritablement “le fils de perdition” dont parle l’Apôtre n’avait pas déjà fait son avènement parmi nous ». (E supremi apostolatus, 4 octobre 1903). Il est clair que le pape parle de l’Antéchrist. Mais qui est-il ?


Selon saint Jean, « Qui est le menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ ? Celui-là est l’antéchrist, qui nie le Père et le Fils. (1 Jean 2,22). C’est le séducteur qui proclame que Jésus-Christ n’est pas venu dans la chair. (II Jn 1,7). Saint Paul, lui, nous dit que l’Antéchrist viendra dans un temps d’apostasie et le présente comme l’homme du péché, l’adversaire et celui qui s’élève contre tout ce qui est de Dieu. C’est l’inique qui viendra par le pouvoir de Satan ; il se montrera comme s’il était Dieu. Il emploiera toute espèce de puissance et il fera des signes et des prodiges de mensonge. Il viendra le jour du Seigneur, c’est-à-dire avant le jugement dernier, pour séduire le monde (II Tess. 2,3 sqq).
Saint Jean présente sa venue comme imminente (I Jn 2,18). Cependant il faut entendre ce passage dans le contexte : il parle en fait de précurseurs de l’Antéchrist. En effet, saint Paul écrivait aux Thessaloniciens de ne pas se laisser ébranler facilement, ni alarmer, comme si le jour du Seigneur était imminent. En effet un obstacle retient la manifestation de l’Antéchrist et doit être levé avant qu’il vienne (II Tess. 2,6). Certains Pères, comme saint Cyrille, ont pensé que cet obstacle était l’Empire Romain, mais saint Thomas affirme qu’il s’agit de l’Empire Romain spirituel, c’est-à-dire de l’Église catholique et du Pape sur qui elle est fondée, seule puissance qui puisse arrêter les forces du mal (In II Epist. ad Thessal., c. II, lect. I).
Sommes-nous au temps de l’Antéchrist ? On peut se le demander. Que dirait le Pape saint Pie X aujourd’hui en voyant les lois impies qui régissent nos états autrefois catholiques ? Que dirait-il devant la crise terrible qui secoue l’Église, où le Pape lui-même est devenu le fer de lance de la révolution et s’attaque à la foi et à la morale catholique (Voir Amoris laetitia du 19 avril 2016 et la déclaration d’Abu Dhabi du 4 février 2019). La dictature sanitaire universelle que le monde entier est en train de subir en ce moment pourrait en être un indice supplémentaire : la force qui doit retenir la manifestation des puissances des ténèbres semble défaillir et sans une intervention de la Providence, il est fort probable que les puissances du mal pousseront leurs avantages jusqu’aux dernières conséquences.
Cependant, s’il est légitime de nous poser des questions devant ce mystère d’iniquité, il est bon surtout de nous rappeler que le plan de Dieu est toujours régi par son amour miséricordieux. C’est lui qui tient les rênes de l’histoire et de ses avènements, pour le plus grand bien de ceux qui l’aiment.
Notre futur est dans ses mains, donc en de très bonnes mains. Quel sera alors notre rôle ? Nous devons, à la lumière de la foi, essayer de voir clair en cette époque si difficile, et combattre pour le règne de Jésus-Christ ; l’instaurer dans nos âmes par la vie de la grâce, par la pratique des vertus et l’accomplissement quotidien de la volonté divine ; préserver nos familles de l’esprit du monde, car elles sont le dernier rempart contre les ténèbres actuelles ; nous efforcer enfin de conquérir des âmes par notre esprit apostolique. Ainsi, quoi qu’il arrive, nous aurons remporté la victoire sur terre et à l’heure de notre mort, Notre-Seigneur pourra nous accueillir comme de bons et fidèles serviteurs.
Abbé Pierpaolo Maria Petrucci, Le Chardonnet  n°360, Octobre 2020

Tags:

Derniers articles TradiNews

4 mars : saint Casimir

Sanctorum, édition originale du XIXème siècle : Casimir, le troisième des treize enfants
Haut De Page

Le magazine Nous Sommes Partout a besoin de votre soutien afin de poursuivre son développement, de financer son hébergement, ses sources de documentation et explorer de nouvelles pistes de diffusion.

Vous pouvez nous faire un don en ligne.
ou
Adhérer à l'association des Amis de NSP.

Soutien par virement.
Les Amis de Nous Sommes Partout
IBAN : FR76 1350 7001 6231 1213 906
BIC : CCBPFRPPLIL

Nous comptons sur vous.