Les Brigandes récidivent avec un 12e CD !

dans Arts & Lettres & Chansons

Les Brigandes diffusent leur 12e CD. En seulement six ans d’existence, 144 chansons, douze CD, des campagnes internationales de dénonciation puis de censure et une audition en février 2019 devant une commission d’enquête de l’Assemblée nationale, Les Brigandes ont un palmarès inégalé pour un groupe musical dissident et féminin.


Thierry de Cruzy

Leur 12e CD est un album tout blanc, sobre, avec 11 chansons nouvelles. On apprécie les paroles intelligibles mises en valeur par la douce sobriété de l’accompagnement. Contrairement à la sophistication des accompagnements actuels de la chanson commerciale, la priorité est au message. Il ne décevra pas les dissidents avec Prenez tout qui ouvre l’album et proclame : « Tout est à Dieu dans l’Univers, / Buvez son sang, mangez sa chair / Mais prenez tout ! »

Où sont passés nos amuseurs ? Traduit la nostalgie de ceux qui ont apprécié des générations d’artistes qui n’ont pas été remplacés, les Gabin, Bourvil, Fernandel, les Delon, Ventura et Belmondo, « Car le charisme est plutôt rare / Et ne coule pas par hasard… »

Les Brigandes ne veulent pas Finir Chinois puisque « Le drapeau rouge n’en finit jamais de saigner / Le dragon rouge est toujours affamé / Tout ce qui bouge il va le dévorer ».

Dans le cœur on a Achille, il faut un peu de culture antique pour profiter des héros grecs : « Si on considère Aristote, / Karl Marx n’est guère qu’un cloporte ».

Leur vision du monde ne ressemble pas à la réalité, mais personne ne peut s’y tromper : « On est à l’aise à Saint-Tropez ».

Les élections intéressent les Brigandes autant que les Français. Elles marchent dans les pas de Dutronc. Avec Du bon bord, on mesure le fossé qui sépare les chansonniers de la classe politique : « Un jour pris de remord, / Je changerai de bord ».

D’après les chanteuses, il semble que La Jalousie mène le monde : « Le rêve de Lénine, / Ou même de Bakounine / Au fond de leur doctrine / C’est de la pure jalousie ».

La fille en Mercedes est chantée par son auteur Joël Labruyère. Ça sent le vécu, « Il n’y a pas de hasard en amour, / C’est écrit dans le ciel depuis toujours ». La prédestination en amour, on peut lui en laisser la responsabilité.

Le piège de Loki (dieu du mensonge dans la mythologie nordique) est l’occasion de le charger de tout un tas de malheurs car le « menteur qui nous trompe sera trompé ».

La description de Finie la démocratie est criante de réalité : « Tout est faux, tout est truqué ».

En chantant Le dieu Hazar, Labruyère fait une ode aux scientistes et catalogue leurs croyances ? Non répondent les Brigandes : C’est à prendre au second degré . Ce n’est pas une ode aux scientistes mais une volonté de les tourner en dérision.

Certains esprits chagrins et autres défenseurs de l’orthodoxie contre-révolutionnaire ne manqueront pas de mêler leur fiel à celui des antifas et autres gardiens du Temple. Il n’en reste pas moins qu’avec ses qualités et ses défauts, ce 12e album témoigne de la vitalité de la chanson dissidente. On peut critiquer les accompagnements, s’en prendre aux paroles et dénoncer son auteur, préférer les productions des « troupes d’occupation culturelle », il n’en reste pas moins que cet album est un bouquet de fraîcheur dans un univers méphitique. A l’heure où le rap inonde tout, il mérite une bonne place dans toute collection de chansons dissidentes qui se respecte. Il est à commander ici : https://boutique.communaute-rose-epee.fr/produit/les-brigandes-prenez-tout/

En le commandant, les amateurs pourront réserver leur place pour le concert des Brigandes annoncé le 28 août en Saône-et-Loire (à 1h15 de Lyon, 1h de Moulins et 40 minutes de Mâcon). Attention, fin des réservations le 9 août, prenez donc votre place dès maintenant.

Réservations et informations directement ici : https://boutique.communaute-rose-epee.fr/produit/place-de-concert-les-brigandes-28082021-saone-et-loire/

Le concert sera suivi d’une buvette dansante à 21h, chacun apporte son panier repas. L’adresse du lieu sera envoyée par email 48h avant l’événement uniquement à ceux ayant réservé une place.

Derniers articles Arts & Lettres & Chansons

Haut De Page

Le magazine Nous Sommes Partout a besoin de votre soutien afin de poursuivre son développement, de financer son hébergement, ses sources de documentation et explorer de nouvelles pistes de diffusion.

Vous pouvez nous faire un don en ligne.
ou
Adhérer à l'association des Amis de NSP.

Soutien par virement.
Les Amis de Nous Sommes Partout
IBAN : FR76 1350 7001 6231 1213 906
BIC : CCBPFRPPLIL

Par chèque.
Les Amis de Nous Sommes Partout
42 rue Jean-Jaurès
62100 Calais

Nous comptons sur vous.