Les crêpes du Chouan

dans Le foyer parfait

Le 2 février, c’est la Chandeleur, l’occasion d’inviter des camarades monarchistes à manger des crêpes après le couvre-feu car la crêpe du Chouan se déguste à la nuit tombée. Souvenez-vous que c’est dans la nuit du 1er au 2 février  1794 que Charette, Joly et Chapinaud se mirent en marche vers Chauché pour écrabouiller les colonnes infernales et arrêter l’avancée du sanguinaire Turreau.


Rédaction NSP
Albertine Glouton

Pour cette fête à la chandelle, vos invités éviteront la maréchaussée républicaine et se reconnaîtront en hululant sous vos fenêtres. Une fois les camelots du roi introduits subrepticement dans votre foyer, il est temps d’attaquer la fabrication des crêpes.

Ingrédients:

Farine, oeufs, lait et un peu de rhum. Beurre ou saindoux selon vos origines bretonnes ou flamandes.

Fouettez vigoureusement et en rythme les ingrédients pour réaliser la pâte pendant que vos invités entonnent “En avant Chouans!”

La chanson finie, la pâte est prête.

Faites chauffer une poêle, graissez-la au choix avec du beurre ou du saindoux si vous souhaitez respecter la tradition médiévale.

Et faites sauter les crêpes en tenant fermement le poêlon par la queue comme Charette prit l’ennemi en queue. On vit alors la troisième colonne infernale s’enfuir à toutes jambes, laissant sur la route plusieurs des siens, les autres faisant dans leurs braies.

Flambez vos crêpes au rhum et entonnez Le chant des Lansquenets à la santé des 10 000 bleus massacrés!

Deo gratias!