“Manifeste des 343 nouvelles salopes”

dans NSP Express

De nombreuses personnalités du spectacle ou politiques, comme Julie Gayet, Andréa Bescond ou Audrey Pulvar, se disent « solidaires » des femmes qui n’ont pas pu avorter au-delà de 12 semaines. 


La date choisie n’a évidemment rien du hasard. Une tribune publiée ce dimanche dans le JDD et signée par 343 « femmes et personnes pouvant vivre une grossesse », militantes féministes, musiciennes, actrices ou politiques dont Vanessa Paradis, Béatrice Dalle ou Najat Vallaud-Belkacem, réclame l’allongement des délais de recours à l’IVG en France, au-delà de 12 semaines.

Ce texte est publié à la veille du 5 avril, cinquantième anniversaire du « Manifeste des 343 salopes ». Ces femmes célèbres ou anonymes affirmant avoir avorté illégalement, marquant l’histoire du droit à l’avortement en France et à qui la maire de Paris Anne Hidalgo a rendu hommage samedi. Cinquante ans plus tard, « nous n’avons pas encore acquis la propriété pleine et entière de nos corps. Le patriarcat freine nos choix », écrivent les signataires de la tribune.

Nous conseillons à ces dames d’acquérir “la propriété pleine et entière de leur corps” en évitant de se faire sauter à tous les coins de rue et en cessant d’ouvrir les cuisses devant “le patriarcat”, fût-il riche et célèbre. Voilà qui redonnera un peu de dignité à la cause des femmes et nous évitera une nouvelle hécatombe d’enfants.

Et ces “salopes” friquées ne savent même pas que la contraception est gratuite en France?

Derniers articles NSP Express

Haut De Page

Le magazine Nous Sommes Partout a besoin de votre soutien afin de poursuivre son développement, de financer son hébergement, ses sources de documentation et explorer de nouvelles pistes de diffusion.

Vous pouvez nous faire un don en ligne.
ou
Adhérer à l'association des Amis de NSP.

Soutien par virement.
Les Amis de Nous Sommes Partout
IBAN : FR76 1350 7001 6231 1213 906
BIC : CCBPFRPPLIL

Nous comptons sur vous.