Qui veut la peau de Saint Nicolas du Chardonnet ?

dans Zones occupées

Durant la nuit du 11 avril à 22h30 se tenait à Saint Nicolas du Chardonnet la traditionnelle Vigile de Pâques suivie de la messe de la Résurrection, événement à huis-clos et retransmis en direct sur Youtube depuis le confinement pour les fidèles Des voisins, peu au fait du déroulement d’une Vigile pascale ont cru bon de dénoncer une prétendue « messe clandestine » en c’est temps de confinement pour coronavirus.


 

Avatar
Klara Von Kustniz

Voilà un coup de fil de délation qui a dû réveiller la nostalgie de la Terreur chez les crétins qui nous gouvernent. Et de se vautrer dans les médias ! Et de crier à la « messe clandestine » ! Mais qu’ils crient, les républicains des Loges, qu’ils crient tant qu’ils veulent. Il n’y avait pas « messe clandestine » puisqu’il s’agissait de la Vigile de Pâques dont le cérémonial commence à l’extérieur de l’église avec l’allumage du feu et se poursuit ensuite à l’intérieur, à huis-clos, comme toujours depuis le grand enfermement sanitaire. Des voisins bien intentionnés – le même genre que ceux qui écrivaient en 40 « je vous écris pour vous prévenir que mon voisin est juif » – déchristianisés de force par la république et la Déséducation nationale n’ont pas hésité, n’écoutant que leur courage d’anonymes ignorant tout des usages de la vraie foi, à se précipiter pour avertir la maréchaussée de cette insoutenable atteinte aux mœurs républicaines.
Depuis, c’est la curée dans les médias. Haro sur les curés et les fidèles, invariablement qualifiés d’intégristes, de traditionalistes, voire de fanatiques, alors qu’ils ne font que transmettre et respecter la lettre de l’église catholique. Quelle joie pour la république de pouvoir envoyer ses sbires , comme au bon vieux temps de la Révolution, interdire, prohiber et verbaliser.
Ne nous plaignons pas, en 1792, au lieu d’une amende, le curé et les fidèles auraient écopé de la guillotine. A ce sujet, la désinformation est totale : les journaux républicains affirment que le prêtre a été verbalisé, ce qui est totalement faux. Mais il faut bien faire le « buzz » comme ils disent et si la presse aux ordres était honnête, ça se saurait.

Les auteurs de la cabale

Des « journalistes » ont révélé l’affaire : un sarrasin Aziz Zemouri et un ami des invertis Timothée de Rauglaudre, peut-être inverti lui-même, nul ne le sait sauf son rédacteur en chef à Têtu, journal de la cause homosexuelle. Ce monsieur « de », inconnu au Grand Armorial de France, pur produit du système, étudiant à la très gauchiste ESJ de Lille, passé pigiste à Streetpress, Libération et Les Inrocks, entre autres, – c’est dire le niveau de gôche – après avoir fait le café un mois au Monde diplomatique, sévit maintenant dans les colonnes de Têtu , le magazine des homosexuels, créé en 1995 par feu le dépravé Pierre Bergé, le compagnon d’Yves Saint-Laurent, et recréé suite à plusieurs soucis financiers par Albin Serviant, incontournable de la French Tech, proche de Macron et dirigeant d’En Marche ! en Angleterre.
Quant à Aziz Zemouri, il « écrit » pour le Point mais on a pu constater son manque de sérieux bien auparavant lorsqu’il faisait le malin dans l’émission Arrêt sur images dans laquelle il n’avait pas hésité à bidonner un reportage, ce qui lui avait valu une condamnation en 1995 devant la XVII ème chambre.
Actuellement reporter au Point, le « journaliste » musulman s’était fait connaître en 2004 par un ouvrage donnant la parole à Tariq Ramadan, ouvrage dans lequel le fanatique islamiste était bien sûr dépeint comme un grand intellectuel et un philosophe hors-pair, mais c’était bien avant l’affaire des viols…
Le Point, en tous cas, n’est guère regardant sur le comportement de ses journalistes puisque le même Aziz Zemouri, décidément très en forme, avait fait l’objet d’une plainte pour menaces de mort de la part de Mohamed Belaïd , ancien chauffeur de François Hollande, pour des sms où le charmant garçon menaçait M. Belaïd de (je cite) « lui mettre les couilles dans la bouche » et « qu’Allah m’ exauce ».
Que du beau monde, charmant, cultivé, gracieux et tolérant…
Christus regnat !

Derniers articles Zones occupées

Tous vaccinés ?

Tous vaccinés ? est un documentaire remarquable réalisé par le journaliste Armel Joubert
Haut De Page

Le magazine Nous Sommes Partout a besoin de votre soutien afin de poursuivre son développement, de financer son hébergement, ses sources de documentation et explorer de nouvelles pistes de diffusion.

Vous pouvez nous faire un don en ligne.
ou
Adhérer à l'association des Amis de NSP.

Soutien par virement.
Les Amis de Nous Sommes Partout
IBAN : FR76 1350 7001 6231 1213 906
BIC : CCBPFRPPLIL

Nous comptons sur vous.