Ramadan : Tariq se lance dans le slam

dans NSP Express

Le grotesque “professeur” Tariq Ramadan, poursuivi pour de multiples agressions sexuelles et musulman convaincu, vient sortira le 29 mai prochain un album de slam intitulé Traversées. Alors Tariq, on veut se faire de la thune sur le dos des Indigènes?


Mis en liberté après le versement d’un caution de 300 000 euros (d’où ça sort tout ce pognon, Tariq chéri?), le nouveau barde de l’islam vit en Seine-Saint-Denis, comme la plupart de ses congénères, sous contrôle judiciaire. Notre joyeux affidé des frères musulmans, sans doute pour éviter l’ennui dû au confinement, s’est donc mis à la musique. Enfin, la musique, voilà un bien grand mot. Disons qu’il ânonne sur une musique d’ascenseur tous les poncifs indigénistes de la diversité toujours en quête de victimisation pour mieux toucher les allocs. Et d’y aller d’un couplet sur les méchants blancs qui ont tout voler aux gentils arabes et ont réduit en esclavage tous les allogènes de la terre. Tariq n’a visiblement jamais entendu parlé de la traite négrière arabo-musulmane ni de la traite des blancs par les Maures, et encore moins des razzias séculaires de ses ancêtres sur tout le bassin méditerranéen. A pilleur, pilleur et demi, Tariq.

Nous épargnerons à nos lecteurs l’écoute de cette daube affligeante et dégoulinante de bien pensance inculte et nous souhaitons à Tariq de rester en bonne santé car, tout de même, souvent, le ridicule tue.