Astra-Zeneca, Blackrock, Axa, même combat

dans NSP Express

Neuf décès et autant de familles endeuillées. L’avocat Étienne Boittin, installé à Saint-Nazaire, a été saisi par neuf familles qui aimeraient savoir si, oui ou non, le vaccin du laboratoire suédo-britannique AstraZeneca a causé la mort de leurs proches, pour l’essentiel en parfaite santé avant de recevoir une dose de ce vaccin contre le Covid-19.


« Les plaintes déposées ont pour fondement l’homicide involontaire. Cette qualification pourrait être amenée à évoluer », a déclaré le conseil au micro d’Europe 1. Faudra-t-il évoquer le fameux “Code de Nuremberg” qui interdit les expérimentations sur l’être humain dans la mesure où elles seraient “inacceptables” ? Gageons que les apprentis sorciers mais maîtres financiers de Big Pharma convaincront la populace de donner son consentement pour “le bien de la société” et que leurs tripatouillages sanitaires sont parfaitement “acceptables”.

Rappelons qu’en cas de décès dû au vaccin, les assurances n’assurent aucune prise en charge puisque les “essais cliniques”, donc les expérimentations, ne sont pas couverts. Nous sommes donc bien des cobayes aux mains des financiers, vendeurs de médicaments ou d’assurances qui sont bien souvent les mêmes, puisque les rois de l’assurance Blackrock et Axa sont actionnaires d’Astra-Zeneca. Il y a des coïncidences qui tuent.

Derniers articles NSP Express

Haut De Page

Le magazine Nous Sommes Partout a besoin de votre soutien afin de poursuivre son développement, de financer son hébergement, ses sources de documentation et explorer de nouvelles pistes de diffusion.

Vous pouvez nous faire un don en ligne.
ou
Adhérer à l'association des Amis de NSP.

Soutien par virement.
Les Amis de Nous Sommes Partout
IBAN : FR76 1350 7001 6231 1213 906
BIC : CCBPFRPPLIL

Nous comptons sur vous.