Vivre le Carême : mardi de la deuxième semaine, la grandeur de l’humilité

dans TradiNews

Dieu nous parle : Celui qui s’élèvera sera abaissé, celui s’abaissera sera élevé. Evangile, saint Matthieu, 22-12.


Méditation

L’évangile d’aujourd’hui présente deux sortes d’hommes : les Pharisiens et les disciples de Jésus. Qui sont ces disciples? Ce sont ceux qui ont su le reconnaître comme messie. Les Pharisiens, eux, sont trop orgueilleux, trop imbus d’eux-mêmes pour cela. La sainteté à la fois sainte et exigeante de Notre-Seigneur leur déplaît.

La première vertu à cultiver  pour recevoir Notre-Seigneur et devenir son disciple, c’est l’humilité. Cette disposition d’âme ne nous est pas naturelle en raison de l’amour déréglé de nous-mêmes hérité de nos premiers parents. Pourtant, l’humilité, c’est la vérité. Dès lors que nous prenons conscience de ce qu’est Dieu et de ce que nous sommes, nous comprenons que nous ne sommes rien par nous-mêmes et ceci nous conduit à vivre dans une constante dépendance à l’égard de Dieu. L’humilité véritable nous incite à considérer surtout chez les autres le bien que nous n’avons pas et à voir en nous le mal qui ne se trouve pas en eux, ceci pour rectifier la tendance naturelle que nous avons à nous cacher à nous-mêmes nos faiblesses et à les grossir chez les autres.

La Sainte Vierge nous a donné un bel exemple d’humilité lorsqu’elle s’est donné devant l’archange le titre de “Servante du Seigneur” (Lc 1.38) au moment où il lui demandait d’être la Mère de Dieu. Saint-Joseph, les Rois Mages, la Samaritaine, sainte Marie-Madeleine, les apôtres après la Pentecôte ont été humbles. Les saints de tous les temps ont été humbles. L’humilité est la porte du salut. La Sainte Vierge l’a chanté dans son Magnificat.

Bon Jésus, moi aussi je veux être humble. Aidez-moi à le devenir encore davantage. Pour cela, apprenez-moi à vivre plus près de vous. Je prends en outre la résolution de ne pas fanfaronner devant les autres et de reconnaître humblement mes faiblesses.

Prière

Ô Jésus, doux et humble de coeur, exaucez-moi.

Du désir d’être aimé, délivrez-moi, Jésus.

Du désir d’être honoré, délivrez-moi, Jésus.

Du désir d’être préféré aux autres, délivrez-moi, Jésus.

Du désir d’être approuvé, délivrez-moi, Jésus.

Cardinal Merry Del Val, Litanies de l’humilité.

Ou bien

Jésus, doux et humble de coeur, rendez-mon coeur semblable aux vôtres.

Pensées

L’humilité est aux vertus ce que la chaîne est au chapelet : ôtez la chaîne et tous les grains s’en vont, ôtez l’humilité et toutes les vertus disparaissent. St Curé d’Ars, PPJ2, 18 février.

L’humilité ne consiste pas à se cacher pour ne rien faire, mais à ne pas s’admirer quand on a fait le plus et le mieux possible. Mgr Chevrot, VF, p.14.

Résolutions

  1. Mettons-nous à notre juste place devant Dieu et devant les autres.
  2. Regardons si nous sommes fidèles à toutes les obligations de notre devoir d’état (ménage, rangement, travail scolaire, études, charges professionnelles…) et rectifions notre conduite si nécessaire.
  3. Efforçons-nous de ne pas nous mettre en valeur devant les autres et sachons reconnaître nos torts.
  4. Ne nous occupons pas de ce qui ne nous regarde pas.
  5. Acceptons de conseiller ceux qui doutent.

Suggestion

Nous pouvons dire intégralement les litanies de l’humilité.


Tiré du livre de l’abbé Le Troadec, Le carême au jour le jour.

Derniers articles TradiNews

Haut De Page

Le magazine Nous Sommes Partout a besoin de votre soutien afin de poursuivre son développement, de financer son hébergement, ses sources de documentation et explorer de nouvelles pistes de diffusion.

Vous pouvez nous faire un don en ligne.
ou
Adhérer à l'association des Amis de NSP.

Soutien par virement.
Les Amis de Nous Sommes Partout
IBAN : FR76 1350 7001 6231 1213 906
BIC : CCBPFRPPLIL

Nous comptons sur vous.