Vraisemblable quatrième vague virale l’automne prochain

dans NSP Express

Il apparaît aujourd’hui certain qu’après la période estivale, les illusions d’un semblant de liberté recouvrée et quelle que soit la proportion de nos concitoyens soumis à la thérapie génique abusivement qualifiée de vaccination, une quatrième vague épidémique contribuera au rétablissement et au renforcement des mesures liberticides, à moins qu’un courant de libération venu d’outre-Atlantique ne vienne en démontrer l’inutilité voire la dangerosité.


Arnaud Raffard de Brienne

Quoi qu’il en soit, il conviendra de se protéger des vaccinés dont la proximité et les excrétions deviendront dangereuses pour leur entourage. Transpiration, larmes, sperme, postillons et autres déjections rejetées par les vaccinés transportent en effet, c’est aujourd’hui prouvé, des particules de protéines de pointe susceptibles de créer une inflammation à l’origine de maladies auto-immunes parmi les plus redoutables, telles que la péricardite, la pneumonie, des caillots à l’origine d’AVC mais aussi des saignements vaginaux anarchiques, des fausses couches, etc… De nombreux cas ont déjà été signalés de contamination chez des malades trop proches de personnes vaccinées.

Tout cela devrait être connu et y faire réfléchir à deux fois avant de participer à l’expérience scientifique en cours qui courra jusqu’en 2023-2024 et sans doute au-delà et qui consiste à administrer massivement une thérapie génique – une fois encore, il ne s’agit nullement d’un vaccin – aux conséquences imprévisibles.

Derniers articles NSP Express

Haut De Page

Le magazine Nous Sommes Partout a besoin de votre soutien afin de poursuivre son développement, de financer son hébergement, ses sources de documentation et explorer de nouvelles pistes de diffusion.

Vous pouvez nous faire un don en ligne.
ou
Adhérer à l'association des Amis de NSP.

Soutien par virement.
Les Amis de Nous Sommes Partout
IBAN : FR76 1350 7001 6231 1213 906
BIC : CCBPFRPPLIL

Nous comptons sur vous.